Les adjectifs possessifs - L'aghjettivi pusessivi


Généralités
Exemples

Voir aussi Les pronoms possessifs.


Généralités - Generalità

Les adjectifs possessifs ont six formes (les six personnes) qui chacune porte la marque du genre et du nombre de ce qui est possédé.

  Adjectifs possessifs
Au singulier

u/a me'/mo'/mio 1,2
u/a to' 2
u/a so' 2
u nostru / a nostra
u vostru / a vostra
u so' 2,3

mon
ton
son
notre
votre
leur

Au pluriel

i/e me'/mo'/mio
i/e to'
i/e so'
i nostri / e nostre
i vostri / e vostre
i/e so'

mes
tes
ses
nos
vos
leurs

1 : mio se prononce [mj'ɔ] et non pas [m'iɔ].
2 : me',to',... résulte de l'apocope de meiu, toiu, ... . Ils sont donc invariables. Ils sont le plus souvent écrits sans l'apostrophe.
3 : seul le contexte permet de distinguer "sa maison" de "leur maison" : a so casa.

Remarque sur la phonétique
u/a me'/mo'/mio [um'ɔ] / [am'ɔ] . [umj'ɔ] / [amj'ɔ]
u/a to' [ud'ɔ] / [ad'ɔ]
u/a so' [uz'ɔ] / [az'ɔ]
u nostru / a nostra [un'ostru] / [an'ostra] ou [un'oʃtru]
u vostru / a vostra [uw'ostru] / [aw'ostra] ou [uw'oʃtru]
u so' [uz'ɔ] / [az'ɔ]


Exemples - Esempii

La possession peut être physique (ma maison), morale (mon objectif), ...

Corsu Franšais
Dammi a mo' cuchjara. Donne-moi ma cuillère.
U mo' cane hè mortu. Chien est mort.
I mo' àrburi anu brusgiatu. Mes arbres ont brûlé.
E mo' pècure sò smarite. Mes brebis ont disparu.
U nostru onore. Notre honneur.
Fate i vostri duveri. Faites vos devoirs.
A mo' surella hè chjuca. Ma soeur est petite.
I so' amichi sò ritirati. Ses amis sont à la retraite.
I to vicini cèrcanu i prublemi. 1 Tes voisins cherchent les ennuis.

Il se place en général avant le nom qu'il détermine. Après, il prend soit sa forme pleine mais sans article :

Corsu Franšais
In famiglia meia. Dans ma famille.
Ssi scarpi sò mei. Ces chaussures sont à moi.
Ssa vittura bianca hè a meia. Cette voiture blanche est à moi.

soit il est soudé à la fin du mot (cas d'une parenté étroite) :

Corsu Franšais
Chjama à màmmata. Appelle ta mère.
Induve sarà bàbbitu ? Où peut bien être ton père ?

Il peut être omis quand la relation à la personne du discours est impliquée sans équivoque :

Corsu Franšais
C'era u babbu. Il y avait son père.
Babbu hè partutu. Mon père est parti.
Anu persu u figliolu. Ils ont perdu leur fils.
Ùn apre mai a bocca. Il n'ouvre jamais la bouche. *
Aghju i pedi gonfii. J'ai les pieds enflés. *

1 la plupart du temps, l'apostrophe, due à l'apocope du pronom correspondant, disparait.
* Comme en français

Valid HTML 4.01 Strict Valid CSS!