Intornu à a parolla ... Bè è Male


Ce que disent les dictionnaires ...
Ce que disent les auteurs corses ...
Petits exercices de révision


Ce que disent les dictionnaires ... - D'appressu à i dizziunarii ...

/adv./ : bien = bene.
Bene /n.m./ : le bien (moral), le bien-être = bene = benistà.

Vene bè : être facile.
Guarda bè : fais bien attention.
Pensa bè ! : réfléchis bien !
State bè ? : vous allez bien ?
Andate bè ! : faites bon voyage.
Cecu è bè face tutti i so affari : quoiqu'aveugle, il fait toutes ses affaires.

Les dérivés :

Ben /adv./ : proclitique ayant la valeur de . Ben fattu = fattu bè.
Ben /adj. inv./ : feu, regretté : u ben di babbone : mon pauvre grand-père = corciu, puverettu.
Benchì : bien que.
Benìssimu = binìssimu : très bien, fort bien.
U benistà : le bien-être (matériel), l'aisance (situation de fortune).

Male /adv./ : mal (tous sens) = male. Devant les noms, les adjectifs, les participes passés et les adverbes, auxquels souvent il s'unit graphiquement après avoir revêtu la forme tronquée mal, il confère à ces mots un sens péjoratif (malannata ou mal allevatu) ou négatif (malcapiscitoghju, malvulenteri).

Male /n.m./ : le mal (tous sens).

Vene male : Etre malaisé / inopportun / inconvenant.
Ùn ci hè nunda di male : il n'y a pas de mal.
Ùn ci hè male : pas mal (litote pour dire "ça va bien" et qui peut aussi être exclamative et exprimer l'ironie, la stupeur admirative ou indignée).
Andà di male : se gâter, se détériorer.
Pigliàllasi à male = pigliàssila à male (ou per la male) : prendre la chose de travers.
Mette (u) male : semer la discorde.
Menu male ! : c'est un moindre mal, encore heureux ! (de qqch qui va mieux qu'on ne l'eût cru).
U male entre à cavallu è sorte à pedi : le mal vient à cheval et s'en retourne à pied.

 

Bene = bè /nom masculin/ du latin benus : le bien (moral), le bien-être

I beni paterni : les biens paternels.
I beni duminiali, cumunali : les biens domaniaux, communaux.
Distingue u bè da u male : distinguer le bien du mal.
Chì tù sìa da u bè ! : que tu sois comblé (à qqun qui s'entête dans un point de vue que l'on désapprouve) !
U bè ùn hè mai tardi : il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Fà da bè : être sage, convenable, ne pas occasionner d'ennuis.

/adv./ : bien.

Nè bè nè male : ni bien ni mal.
Cumu state ? Stò bè ! : comment allez-vous ? je vais bien !
Pianamente è bè : doucement et bien.
Hè ben fatta ! : c'est bien fait.
È bè ! : et bien !
Pòvaru è bè ... : bien que pauvre ...
Malatu è bè ... : bien que malade ...

Les dérivés :

Bineghju /n.m./ : chance, profit, satisfaction.

Avè pocu bineghju : avoir peu de chance.
Ùn hà mai avutu bineghju : il n'a jamais eu de chance ou de satisfactions.

Benchì : bien que.
Binìssimu = benìssimu : très bien.

Male /n.m./ du latin malus : mal.

U male ùn vene per u bè : le mal ne vient pas comme une bonne chose.
U male ùn vene mai solu : le mal ne vient jamais seul.
À chì male ùn face paura ùn hà : celui qui ne fait pas de mal n'a pas peur.
Male ogni vene di notte : toute douleur vient la nuit.
À u male di i mali : au pis-aller.

Male /adv./ : mal.

Scrive male : écrire mal.


Ce que disent les auteurs corses ... - D'appressu à l'autori corsi ...

ou ben (adverbe de manière et adjectif) : bien. Vient du latin bene. La forme est employée lorsque cet adverbe est placé après le verbe ou le participe. La forme ben lorsqu'il est placé avant, une simple raison d'harmonie vocalique semblant déterminer cet usage. On dira ainsi :

L'hà fattu bè : il l'a bien fait (réussi), ou cela lui a fait du bien.
Hè ben fatta ! : elle est bien faite ou c'est bien fait pour toi.

Adverbe de manière, ben ou est employé dans le sens :

- d'une manière satisfaisante :

Sona bè di ghittara : il joue bien de la guitare.
Hè sempre ben vistuta : elle est toujours bien habillée.
Stendu bè cusì : étant bien ainsi.

- d'une manière conforme à la raison, à la morale, à la bienséance :

Tènesi bè : se bien tenir.
Hà credutu di fà bè : il a cru bien faire.
Faci bè di dilla : tu fais bien de le dire.

- d'au moins, largement :

Vale bè u doppiu : ça vaut bien le double.

- de réellement, vraiment :

A sai bè chì dumane è dumènica : tu le sais bien que demain c'est dimanche.
Era bè un sbagliu : c'était bien une erreur.

Notons maintenant que lorsque l'adverbe bien a le sens de très, trop, beaucoup, nombreux, le corse emploie alors l'adverbe bellu beau.

Adjectif attibut, a le sens de satisfaisant, en bonne santé, beau et aussi en bons termes :

Sarà cusì bè : ce sera bien ainsi.
Mi sentu bè : je me sens bien.
Si stà bè quì : on est bien ici.
Ùn simu micca tantu bè inseme : nous ne nous entendons pas très bien ensemble, nous sommes un peu en froid.

Adjectif épithète, a le sens de convenable, distingué, qui a des qualités morales :

Hè di ghjente bè : il est de bonne famille.
Hè una zitella bè : c'est une fille bien.
Ben visti è mal lughjati : bien reçus chez soi et mal logés (proverbe) (même si le logement est très rustique).

(nom masculin) : le bien.

U bè è u male : le bien et le mal.
Fà da bè : bien se comporter, en homme de bien.
Ch'ellu ti ghjunga u bè ! : que t'arrive le bien (à qqun qui s'est mal comporté, qui vous a fait du tort ou qui s'entête dans un point de vue opposé à celui que l'on a)
Hà pocu bè à u sole : il a peu de bien au soleil.

Les dérivés :

Benchè : bien que, quoique, malgré que.

Bench'ellu ci si stìa bè : malgré qu'on y soit bien.

A comparer à : Malata è bella facìa i so fatti : quoique malade, elle vaquait à ses occupations.
Stancu è bellu m'hè toccu à andacci : quoique fatigué, j'ai dû y aller.

N'hè bè ? = n'hè ? : n'est-ce-pas ?

N'hè bè chì c'era ancu tù ? : n'est-ce-pas que tu y étais aussi ?
Mi scriverete n'hè ? : vous m'écrirez, n'est-ce-pas ?
È bè ! = ebbè ! : Eh bien ! Eh quoi !


Exercices - Esercizii

Quelques petits exercices de traduction directement inspirés de ce que vous venez de lire ...

Il s'est toujours comporté convenablement. Hà sempre fattu da bè.
Tu m'appelleras n'est-ce-pas ? Mi chjamerai n'hè ?
Je l'ai acheté deux mille francs mais ça vaut bien le double. L'aghju cumpratu duie mila franchi, ma vale bè u doppiu.
Nous savons bien que tu n'y étais pas. A sapemu bè chè tù ùn ci era.
Ici, on est bien. Quì, ci stà bè.
- Excusez-moi ! - Je vous en prie. - Scusàtemi ! - Ùn ci hè male.
Pierre a bien fait de na pas venir. Hà fattu bè à ùn vene, Petru.
Mais il a eu tort de na pas écrire. Ma hà fattu male à ùn scrive.

Valid HTML 4.01 Strict Valid CSS!